PARLONS CHIFFRES !

Lorsque l’on parle de cambriolage, certains chiffres reviennent en boucle. Je veux bien sûr parler des statistiques officielles étatiques des cambriolages. Ces données fournies par l’ONDRP font office de référence si l’on souhaite dresser un panorama du sombre univers des cambriolages.

Il ne m’était jusqu’ici jamais venu à l’idée de remettre en question ces données chiffrées issues de très sérieuses sources telles que la gendarmerie, la police nationale et même les instituts statistiques notoires comme l’INSEE.

J’ai ainsi toujours eu tendance à prendre pour argent comptant le fait que 9 fois sur 10 les cambrioleurs empruntent la porte d’entrée pour perpétrer leurs méfaits.

Loin de moi l’idée de remettre en cause cette assertion mais de nouvelles données viennent la pondérer.

Il s’agit d’une enquête menée début 2013 par le constructeur d’alarme tchèque Jablotron. Cette étude a été menée en Tchéquie auprès de prisonniers incarcérés pour vol ou cambriolage.

Qui mieux qu’un cambrioleur peut nous renseigner sur leurs habitudes ?

Les chiffres qui ressortent de l’enquête Jablotron contrastent fortement avec nos statistiques officielles nationales.

On y apprend ainsi que 84% des cambrioleurs tchèques estiment que l’accès le plus facile à une habitation est une fenêtre ouverte ou mal sécurisée. Doit-on en déduire que les cambrioleurs tchèques sont plus « sportifs » que ceux de France ?

A bien y réfléchir, en se mettant dans la peau d’un cambrioleur, n’est-il pas plus « logique » et « prudent » d’emprunter une fenêtre plutôt que la porte d’entrée ?

Selon les cambrioleurs tchèques « la porte d’entrée représente un véritable obstacle« . Ceci va radicalement à l’encontre du point de vue francophone qui place la porte d’entrée comme point faible principal d’une habitation.

A mon avis, pour minimiser les risques mieux vaut sécuriser portes et fenêtres.

Toujours selon l’enquête Jablotron il apparait que la cave est le second accès favori des voleurs (74%), à quasi égalité avec le garage (73%).

D’autres chiffres viennent bousculer les idées reçues, ou plutôt les statistiques françaises :

La présence du voisinage n’inquiète pas les voleurs ! 80% ne tiennent pas compte de ce facteur. Les déclenchements d’alarme ne semblent pas non plus les déranger outre mesure : 2/3 continuent leurs cambriolage malgré l’alerte. La présence d’un chien de garde ou la simple apposition d’un autocollant signalant que la propriété est sous protection d’un système d’alarme s’avère toujours selon les cambrioleurs tchèques bien plus efficace pour déjouer les tentatives d’intrusion.

Enfin un peu plus de 50% des cambrioleurs préfèrent s’introduire de nuit dans les maisons. Concernant les immeubles ils sont 74% à opter plutôt pour une période diurne.

On peut également noter qu’un peu plus de 80% des malfaiteurs affirment qu’ils peuvent s’introduire dans une habitation équipée de protections standard en moins de 5 minutes.

Du côté du repérage cette enquête nous fournit également de précieuses indications : la plupart des cambriolages sont perpétrés sur « recommandation de la part d’une connaissance« . Viennent ensuite la boite aux lettre pleine et l’observation des habitudesdes habitants, y compris via internet, 1 voleur sur 10 ayant recours à Facebook pour ses repérages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *